Je voudrais vous parler d’une étude que j’ai découverte il y a quelques temps et dont les résultats m’ont véritablement scotché. Elle montre l’impact de notre niveau d’énergie sur les décisions que l’on prend. Cette étude a été menée par Shai Danziger, Jonathan Levav et Liora Avnaim-Pesso à l’Université de Stanford et la Ben-Gurion University of the Negev.

Les chercheurs ont analysé 1112 demandes de liberté conditionnelle faites en Israël au près de 8 juges sur une période de 10 mois. Le rythme de journée de ces juges est intense puisqu’ils doivent traiter en moyenne 14 à 35 dossiers par jour et ils n’ont que 2 pauses dans la journée pour récupérer : un en-cas le matin et un déjeuner tardif. Ça peut paraître anecdotique mais vous allez voir que ce détail a de l’importance. L’impact qu’a leur planning et leur état énergétique sur leur jugement est dingue.

En début de matinée et après chaque pause, quand les juges sont les plus en forme et concentrés, ceux qui plaident pour la liberté conditionnelle ont en moyenne 65 % de chances de l’obtenir. Mais avant chaque pause des juges, au moment où ils sont les plus fatigués, les chances d’obtenir la liberté conditionnelle sont proches de zéro. Est-ce que vous vous rendez compte de l’impact que ça a sur leur décision !

Ça veut dire que lorsqu’on est fatigué on a tendance à revenir vers notre décision par défaut, on reste dans le statut quo et donc on ne change rien. Pour un juge le statut quo, la solution qui ne change rien, c’est le refus de la liberté conditionnelle.

Alors qu’est-ce qu’on peut retirer de cette étude pour nous, quand on n’est pas en train de faire une demande de liberté conditionnelle ?

— Il est important de prendre des pauses dans sa journée, pour être efficace et au maximum de ses capacités. Et si comme moi vous avez tendance naturellement à ne pas prendre de pause, ça va peut-être vous convaincre de vous y mettre.

— Si vous cherchez à être plus efficace, si vous cherchez à être plus productif dans votre journée, vous avez tout intérêt à vous organiser pour faire votre tâches les plus importantes, les plus difficiles, celles sur lesquelles vous allez avoir envie de procrastiner, au moment où vous savez que votre énergie va être la plus élevée : Le matin par exemple pour une grande partie des personnes. C’est là où vous avez le plus de chances de les accomplir.

Abonne-toi à mes vidéos si ce n’est pas encore fait et si tu penses que cet article peut intéresser des personnes autour de toi, partage-le.


► [PRODUCTIVITE] Recevez les worksheets hebdomadaires et mensuelles que j’utilise pour m’organiser et être plus productive : http://bit.ly/worksheets-lauramabille

► [DEV PERSO] Recevez mes résumés des livres qui ont eu un réel impact sur mon quotidien : http://bit.ly/resumes-livres-lauramab…

► Découvrez mon livre, le « Guide Pratique Miracle Morning » (+ de 60 avis et 4/5 étoiles sur Amazon) : http://amzn.to/2EpypkX

Pin It on Pinterest