Sophie est Directrice de la Communication chez Gandi.net, blogueuse et travaille en parallèle sur un projet de coworkcamp : C*oppidum. En plus de cumuler ces casquettes, elle est mère de famille et se déplace régulièrement en France et ailleurs pour le travail. Elle a accepté de partager avec nous les habitudes qui l’aident à être plus productive et à organiser son quotidien.

Ah, et avis aux amateurs — c’est aussi une spécialiste du #mugporn sur Instagram.

Si tu t’intéresses à la productivité, j’ai résumé 2 livres références en la matière (l’Art d’Aller à l’Essentiel et The One Thing), tu peux les télécharger gratuitement ici.


 

Occupation actuelle – Je suis Directrice de la Communication chez Gandi.net, blogueuse invétérée et porteuse d’un side project de coworkcamp, c*oppidum.

Une citation qui t’a marquée – #jfdi pour Just Fuckin Do It. Lancé par le fondateur d’un des tous premiers espaces de coworking aux US, je l’ai découvert il y a 6 ans, en rencontrant le fondateur des Satellites, devenu aujourd’hui un ami. C’est un moto qui me fait avancer et me rappelle chaque jour que nous ne sommes pas des arbres : si nous n’aimons pas ce que nous faisons, nous pouvons bouger 🙂

L ’app/outil dont tu ne peux pas te passer – Il y en a tellement ! Je suis une hardcore user des outils de productivité, j’en utilise plusieurs qui se complètent mais un outil central et très analogique ne me quitte jamais : mon bujo. Je n’ai jamais réussi à me passer de papier, et j’ai plus de 12 ans de carnets stockés dans un tiroir 🙂 Depuis 2-3 ans, j’ai adopté certains éléments de la méthode « bullet journal », et j’essaie de faire du « joli » en plus de l’utile.

 

Quelle est l’astuce/la méthode qui te fait le plus gagner du temps ?

La méthode GTD (Getting Things Done) de David Allen, que j’ai découverte en 2005. Même si je ne la suis pas à la lettre, elle sert de base à toute mon organisation personnelle et j’applique les fondamentaux pour tout, partout.

Comment est-ce que tu recharges tes batteries, qu’est-ce que tu fais quand tu souhaites couper du travail ?

J’ai du mal à décrocher, je travaille à distance dans une boite de 120 personnes, réparties entre Taiwan, Paris, Luxembourg et San Francisco, à un poste super transverse qui m’entraîne à Paris plusieurs jours d’affilée, plusieurs fois par mois. En parallèle, j’ai un side project auquel je consacre mon temps libre, avec mon mari qui lui même se déplace beaucoup, et une ado à la maison.
Du coup, je n’ai pas vraiment de méthode pour décrocher, mais j’essaie vraiment de profiter de la moindre opportunité pour respirer, me vider la tête et recharger les batteries. Ça peut être en profitant d’une soirée où mon mari est en déplacement pour prendre un long bain et passer ma soirée à lire, ou en allant me promener au bord de la mer en famille… L’idée c’est vraiment de le faire “en pleine conscience” et de ne pas laisser des pensées parasites gâcher le moment.

Quand tu te sens déconcentrée ou ensevelie sous les choses à faire, que fais-tu ?

Pomodoro à ma façon (Note de Laura : j’explique la méthode du Pomodoro dans l’habitude n°2 de cet article) : je pioche dans ma liste de “Next Action” 2-3 tâches que je dois accomplir, sans vraie considération de priorité, juste en fonction du contexte dans lequel je me trouve et de ma capacité à me concentrer à l’instant T.
Je les notes sur un post-it, que je colle à mon écran. Je ferme bujo, mails et autres outils de messagerie, je m’isole avec mon casque et ma playlist préférée (Code for hours, sur Spotify) et j’attaque, une tâche à la fois, en ne m’arrêtant qu’après 25-30 minutes de travail.
Ça suffit généralement à bien écluser ma to-do list de ces tâches insurmontables qu’on remet à plus tard 😉

Dans les 5 dernières années, quel comportement ou quelle habitude a le plus amélioré ta vie ?

Apprendre à (me) dire non. J’ai toujours envie d’aider ou de m’investir dans de nouveaux projets. Il y a 5 ans, j’avais mon agence conseil et deux salariées, je donnais des cours à l’université de Nice, j’avais accepté d’en donner également à l’université de Monaco, j’organisais les Open Club Coffee Nice, j’intervenais sur plein de conférences, j’animais une mini-chronique à la radio et j’écrivais des piges pour un journal… Un jour, alors que je prenais un bain pour me détendre, je me suis mise à cogiter et angoisser en pensant tout ce que j’avais à faire.
C’est ce jour là que j’ai décidé que j’allais réduire la voilure. J’ai terminé certaines missions, mis fin à des engagements, et aujourd’hui j’arrive à me poser sans être assaillie par une todo list qui tourne en boucle dans ma tête.

Quel est ton rituel matinal (si tu n’as pas un rituel matinal particulier, dis-moi juste comment tu démarres ta journée) ?

Pas de rituel particulier, mes journées se suivent mais ne se ressemblent pas : tantôt en home office, tantôt en espace de coworking, tantôt en déplacement, le seul point commun est le café, sans lequel je n’arrive pas à démarrer, et je parcoure toujours rapidement mes mails pro en me réveillant. Après, en fonction de là où je me trouve et de mes impératifs horaires, je m’occupe de mes blogs et présences sur les réseaux sociaux, avec un deuxième puis un troisième café, avant d’attaquer la journée boulot.

À quoi ressemble ton rythme de sommeil ?

Je suis une marmotte 🙂 Je m’effondre tôt (en semaine, entre 21h30 et 22h) et je me réveille autour de 6h15 depuis la rentrée 2017, histoire de profiter un peu de ma fille avant qu’elle parte au lycée. Il y a aussi beaucoup de matins “qui piquent” où je me lève plus tôt pour prendre un avion ou un TGV.

Utilises-tu une app ou un produit pour améliorer ton sommeil ou ton rituel matinal ?

Pas d’application particulière, mais je note dans Clue (app de suivi des cycles menstruels) quand j’ai passé une mauvaise nuit, ou que je me réveille avec un mal de crâne.

Comment ton partenaire s’intègre dans cette routine ?

Il est comme moi : couche tôt, lève tôt. Du coup, quand nous sommes tous les deux à la maison (ce qui n’arrive pas souvent puisque lui aussi pratique le home office avec des déplacements dans sa boîte à Paris), le matin est le moment où nous nous synchronisons, parlons de la gestion ‘domestique’, etc… Nous avons un Slack famille, aussi, et un calendrier partagé pour pouvoir le faire même à distance 😀 #famillegeek

Les jours où tu n’es pas chez toi, arrives-tu à adapter cette routine à un autre environnement ?

Ma routine résidant essentiellement dans le café, j’arrive à peu près à m’adapter 🙂

Que fais-tu si tu n’arrives pas à suivre ton rituel matinal ? Et comment cela influence le reste de ta journée ?

Pas de café, pas de journée 🙂 J’ai vraiment du mal à attaquer sans avoir avalé un ou deux cafés, longs, noir, sans sucre.

 

Pour en savoir plus sur Sophie et ses multiples projets, cliquez ici


Cette série d’interviews demande à des entrepreneurs, des experts et personnes productives de partager leurs outils, méthodes et principes pour être plus épanouis au quotidien et plus efficaces au travail. Les questions sont inspirées par ma curiosité personnelle, Tim Ferriss, la série How I Work de LifeHacker et le site mymorningroutine. 

Pin It on Pinterest